Canina - Le monde du chien de travail
Web www.canina.be
    En ligne : 26 visiteur(s) - 0 membre(s) :  
 





Inscrivez-vous
Actualité
Agenda
Galerie
Archives

Field Trial
Working test
Inscription
Résultats WT-FT
Pedigree
Documents
Juges


Les races
Epreuves canines
Conseils
Général
Lu pour vous
Chasse Infos






Contact
Foire aux questions
Glossaire
Votre avis
Les membres

 

  Nos dossiers
  Nos infos


Accueil/les brèves
 Aller à la page << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 >>

Interdiction vente chats et chiens en magasin voté
Ajouté le 28/03/2007 - Auteur : admin
La commission de la Santé publique de la Chambre a adopté, mercredi, le projet de loi interdisant la vente de chiens et de chats dans les magasins à partir de 2009. Le CD&V et le Vlaams Belang ont voté contre. La majorité s'était mise d'accord sur un compromis après concertation avec le secteur, le projet de loi prévoyant au départ une interdiction totale de la vente de chiens et chats dans les animaleries. Le projet de loi interdit la présence physique d'animaux dans les animaleries mais autorise encore la vente par catalogue. Il a notamment pour objectif d'empêcher l'achat impulsif d'un animal et de réduire dès lors le nombre d'abandons.
Interdiction de la vente de chiens en animalerie
Ajouté le 20/02/2007 - Auteur : admin
La Société Royale Saint-Hubert (SRSH), qui a pour mission de promouvoir la qualité et la santé des chiens de race en Belgique, s'est déclarée mardi satisfaite des dispositions légales relatives à l'interdiction de la vente de chiens et de chats dans les animaleries.

"C'est avec satisfaction que la SRSH prend acte des dispositions légales relatives à l'interdiction de la vente de chiens et de chats dans les animaleries, de même que celle-ci a déjà été interdite sur les marchés", indique le communiqué. La commission de la Santé de la Chambre a en effet adopté, il y a quelques jours, un amendement visant à interdire la vente de chiens et de chats en animalerie.

Le texte doit être voté jeudi à la Chambre. Si la SRSH dit concevoir les difficultés financières qui pourraient résulter de ces dispositions pour certaines animaleries, elle estime que le souci du bien-être des chiens doit l'emporter sur les intérêts financiers.

"Le risque d'un achat irréfléchi et impulsif d'un chien causé par la vente en animalerie sans une information indispensable est par trop grand. Ceci peut conduire directement à une mauvaise estimation du besoin de socialisation et d'éducation correctes du jeune chien. Ces chiens sont prédestinés à être délaissés par leur propriétaire dans un refuge", souligne la Société Royale Saint-Hubert.

La SRSH admet toutefois partager, avec les propriétaires d'animaleries, le risque de voir se développer un "marché noir" de chiens, et attire dès lors l'attention des futurs acheteurs "sur le fait qu'ils doivent toujours bien s'informer avant de passer à l'acquisition d'un chien. Comme la législation belge ne permet pas aux éleveurs agréés de croiser inconsidérément des races, le futur acheteur fera bien de prendre contact avec le club de race représentant la race en question".
Unis contre la fourrure
Ajouté le 19/12/2006 - Auteur : admin

Le prince Laurent soutient le combat de Corinne Touzet, qui repart en France avec une victoire

BRUXELLES L'actrice Corinne Touzet est rentrée jeudi soir en France avec une belle victoire : le vote d'une loi qui interdit en Belgique le commerce de peaux de chiens et de chats. Dans la journée, comme par miracle, la Commission européenne a également annoncé son intention de proposer d'interdire dans l'ensemble de l'Union européenne le commerce de fourrures de chats et de chiens.

Corinne Touzet, marraine de l'Association française et internationale de protection animale (Afipa), a été reçue au Parlement et par le ministre de l'Économie Marc Verwilghen avant de rencontrer le prince Laurent au siège de sa fondation.

Le Prince a apporté un soutien très net au combat mené par l'Afipa et l'actrice française, se déclarant contre la fourrure. "J'ai un manteau avec un col en fourrure, mais elle est synthétique ! J'ai un parent, lointain, qui s'est lancé dans la fourrure synthétique : on ne voit pas la différence. Il est important de la promouvoir dans le milieu de la mode", explique le Prince. Question perfide mais directe d'un collègue : le Prince va-t-il faire du lobbyng pour que les autres membres de la famille royale ne portent plus de fourrure ? "Je m'occupe de moi et de mon épouse ! C'est comme pour les énergies renouvelables à installer au palais. Le jour où ce palais sera le mien, ce qui ne sera jamais le cas, il y en aura...", répond le prince Laurent.

De son côté, Corinne Touzet a répété que "acheter un manteau de fourrure, c'est ringard. Le porter, c'est porter de la souffrance".

Pour le prince Laurent, le plus important est d'informer correctement la population, de la sensibiliser : "Avoir une fourrure n'est pas un moyen de se différencier. Ce n'est pas parce qu'on porte un artifice qu'on est mieux que l'autre. Il faut baser sa réussite sur ses valeurs et non sur ces artifices".

La Belgique a rejoint jeudi les cinq pays européens qui ont déjà interdit le commerce de fourrures de chats et de chiens (Danemark, Grèce, Estonie, Italie et France). L'objectif final de l'Afipa : une interdiction totale dans toute l'Union européenne

Fourrure de chien vendue à Bruxelles
Ajouté le 28/09/2006 - Auteur : admin
L’Afipa dénonce les faits et demande à la Commission européenne d’intervenir

BRUXELLES L’enquête de l’Afipa, l’Association française et internationale de protection animale, a pris deux mois. Deux mois pour prouver qu’au cœur de l’Europe, il est possible de trouver de la fourrure d’animaux domestiques, importée de pays asiatiques. “Les fourreurs belges que nous avons contactés en nous faisant passer pour des acheteurs ordinaires étaient très méfiants. Tous ont répondu qu’ils ne vendaient pas ces fourrures. Puis l’un d’eux, à Bruxelles, a finalement accepté de nous réaliser une veste sur mesure, à base d’une fourrure en loup de Corée, qui n’est autre qu’une appellation pour du chien domestique coréen, le jindo. Le loup de Corée, ça n’existe pas”, explique Nicolas Biscaye, directeur de l’Afipa, en nous montrant cette veste, achetée samedi dernier. Il exhibe également la facture de 989 euros du fourreur L., dans l’agglomération bruxelloise. “Le fourreur m’a dit que ces peaux venaient de Corée et a ajouté qu’il fabriquait régulièrement des manteaux de ce genre. En Belgique, ce n’est même pas illégal”. Théoriquement, les importations de ces peaux ne sont pourtant plus autorisées depuis 2004.

L’Afipa avait été mise au défi par la Commission européenne, incrédule, de prouver que des vêtements en chien ou en chat étaient bien en vente dans l’Union européenne, et pas uniquement quelques objets de décoration. “Avec constats d’huissier à l’appui, nous démontrons aujourd’hui que de la fourrure de chien est vendue en Belgique, mais aussi au Luxembourg et au Portugal. Nous avons également des preuves pour de la fourrure de chat en Pologne, Tchéquie et Slovaquie”, précise Nicolas Biscaye. “Ces fourrures viennent de deux circuits différents : élevage pour la peau ou élevage pour la viande dans les pays asiatiques, comme la Chine ou la Corée. Elles arrivent en Europe sous des noms bidons, comme renard ou loup de Corée”.

Des chiens sur la piste du cancer
Ajouté le 23/09/2006 - Auteur : admin

Des chiens agités, qui lèchent leurs maîtres sur un endroit du corps avec insistance. Un test clinique pour en avoir le coeur net. Et le choc : on diagnostique un mélanome malin ou un cancer de la prostate. Du coup les meilleures revues médicales et les chercheurs prennent très au sérieux l'hypothèse que le chien puisse flairer et signaler un cancer qui menace. Reste à convaincre les sceptiques.

Les chiens peuvent apprendre à garder les troupeaux, à chasser, à monter la garde, et ils sont d'une fidélité absolue. Et si les chiens étaient capables de bien plus encore et que leur flair infaillible leur permettait de déceler certaines maladies ?

Au début, Gill Lacey pensait qu'elle s'était renversé quelques chose sur la jambe et que c'était l'odeur qui attirait son chien Trudy. Puis, elle a vu que c'était son grain de beauté qui semblait obséder son dalmatien, à tel point qu'il le léchait constamment. Ce grain de beauté serait-il louche ? L'insistance de son compagnon à quatre pattes finit par convaincre Gill d'aller consulter un médecin. Le grain de beauté est enlevé sous anesthésie locale, mais la biopsie révèle un mélanome malin. Gill est alors admise en urgence à l'hôpital où les médecins procèdent à l'extraction de la tumeur. Sans le comportement de son dalmatien, Gill ne serait sans doute jamais allé chez le médecin à temps. Trudy lui a sauvé la vie.

Trudy est loin d'être un cas unique. Mais les scientifiques ne se laissent pas facilement convaincre par ce genre d'anecdote. L'équipe de la doctoresse Somerville de l'Université de Cambridge entreprend alors des recherches pour déterminer si les chiens sont capables de détecter le cancer de la prostate.

Attention à la déshydratation !
Ajouté le 13/07/2006 - Auteur : admin
Les vacances sont souvent l'occasion de partir dans des régions chaudes. Il est alors très important de bien hydrater son animal.

Quelle quantité d'eau doit-il boire quotidiennement ?
Les besoins de base d'un chien sont estimés à environ 30 à 40 ml par kilo de poids et par jour. Ainsi, un chien de 20 kilos nourri aux croquettes boit trois quarts de litre d'eau par jour.

Faut-il le forcer à boire?
II faut plutôt l'inciter. Donnez-lui de l'eau fraîche et changez-la plusieurs fois par jour. Il est possible de mouiller légèrement son alimentation s'il s'agit de boîtes. Certains chats aiment aller boire au robinet, il suffit donc de laisser couler un filet. Il est aussi possible d'ajouter quelques gouttes de lait, ce qui l'incitera à boire. Arrêtez si l'animal présente des troubles digestifs.

Quelles conséquences peut avoir un manque d'eau?
La déshydratation est le premier risque. Le manque d'eau va agir au niveau rénal, des troubles urinaires peuvent apparaître: cystite (inflammation de la vessie), formation de calculs urinaires ou, beaucoup plus grave, néphrite (inflammation du rein).

Peut-on le laisser boire des grosses quantités d'eau ?
Non, car il risque de vomir. Fractionnez la quantité en plusieurs fois et n'oubliez pas de le sortir beaucoup plus souvent.

Faut-il s'inquiéter d'une augmentation persistante de la soif ?
Avec les chaleurs, le phénomène est normal. Une fois rentré de vacances, il faudra s'inquiéter si cette soif perdure et faire pratiquer une prise de sang afin de déterminer l'éventuelle présence d'un diabète ou d'une insuffisance rénale.

Chaleur: les trottoirs dangereux pour les pattes
Ajouté le 30/06/2006 - Auteur : admin
Avec les fortes températures de ces derniers jours, les chiens citadins risquent de souffrir lors de leurs promenades sur les trottoirs brûlants. 
Ppromenés sans précaution, les coussinets des chiens peuvent connaître des brûlures qui risquent de s'infecter. Les petits chiens et les chiots pour leur part se retrouvent dans une couche d'air, au ras du sol, à température très supérieure à leur température corporelle.
A titre d'exemple, des relevés au sol dimanche, la température ambiante était de 34 degrés à l'ombre et sur le trottoir du côté ensoleillé, l'asphalte à 45.
En période de canicule, il est recommandé de promener les chiens à l'ombre, de les faire marcher dans l'eau d'un caniveau (propre) dès que possible. Après la promenade, il faut tremper leurs pattes dans l'eau fraîche.
Quant aux chiots et aux chiens de petite taille, le mieux est de les porter dans les bras. Mieux encore, attendre le début de la nuit pour y profiter de la fraicheur relative.
Le chien doit rester le dernier de la meute
Ajouté le 23/06/2006 - Auteur : admin

Ce n’est pas vraiment un secret : il faut reproduire chez soi le schéma d’une meute de loups. Il ne faut jamais oublier que les chiens sont leurs descendants directs.
La règle est simple : le chien doit toujours rester le dernier de la meute, soumis au chef qui n’est autre que le maître.

Comment lui signifiez-vous qu’il est le dernier de la meute ?
Premièrement, on le fait toujours manger après les membres de la famille. Le rapport à la nourriture est très important. Dans une meute de loups, les chefs mangent en premier et laissent les restes aux plus jeunes. Deuxièmement, on ne laisse pas le chien rentrer dans toutes les pièces et surtout pas dans la chambre à coucher. Il doit avoir accès à la pièce principale et c’est tout. Il ne s’agit pas là de l’asservir mais de lui donner une place bien définie au sein de la « meute ».

Que se passe-t-il si cette place n’est pas respectée ?
Le chien perd ses repères. Si on lui laisse des prérogatives de chef pour les lui retirer ensuite et vice-versa, le chien est frustré et peut réagir par l’agressivité. Il faut rester cohérent dans les règles que l’on fixe dès le départ, même si on a tendance à passer tous les caprices d’un adorable chiot…

… qui va se révéler être un vrai bandit par la suite…
Effectivement, c’est vraiment important de l'« éduquer », dès le départ. Par contre, il ne faut pas le retirer de sa mère avant trois mois afin qu’il se soit suffisamment habitué à ses congénères.

Se faire respecter d’un chien semble simple.
C’est simple mais cela exige de la rigueur et de la régularité. L’animal a besoin d’une structure bien définie et il faut donc être prêt à assumer cela au jour le jour. Quelqu’un de nerveux, de désordonné ou de très pris par son travail devra éviter de prendre un chien de race comme le mien, qui présente plus de risques qu’un labrador ou un Golden. Il faut savoir ce que l’on veut : un chien de compagnie, un chien de chasse ou un chien de garde. Certains font les trois mais demandent à être encadrés. Si on veut une peluche, mieux vaut ne pas acheter un Akita Inu ou un berge allemand.

Se renseigner au préalable sur les caractéristiques des races paraît donc essentiel.
Tout à fait. D’ailleurs, seuls les professionnels devraient être autorisés à vendre des chiens. Trop de particuliers en choisissent une race sans savoir à quoi ils s’exposent. En attendant, ils peuvent toujours consulter des livres très bien sur l’éthologie animale, comme "Comment parler chien". Cela permet d’éviter de grosses catastrophes… De toute manière, quelque soit la race, il ne faut jamais laisser un chien seul avec un enfant en bas âge.

Congeler les tiques !!!
Ajouté le 16/05/2006 - Auteur : admin
À cet effet, nous pouvons signaler l'existence d'un nouveau produit totalement inédit. Le Care Plus Tickner est en effet un dispositif qui congèle les tiques pour mieux les éliminer! Désormais, on pourra comme on le ferait d'une verrue plantaire, grâce à la cryothérapie (traitement par le froid). En Belgique, il faut savoir qu'environ une tique sur quatre est infectée par la bactérie de Lyme, la Borrelia. Cette dernière peut être responsable de graves symptômes musculaires, articulaires, nerveux et cardiaques. Or, retirer la tique correctement est vital pour réduire au minimum la contamination par la bactérie. Le nouveau produit, dûment breveté, se présente comme un stick et permet un retrait à la fois rapide et sûr. La tique est pour ainsi dire congelée avec un aérosol et est ensuite retirée à l'aide d'un dispositif de retrait intégré. Tout s'opère avec un seul appareil et deux pressions sur un bouton. Après avoir retiré la tique, il ne reste plus qu'à désinfecter le site de la morsure. On rappellera ici qu'une tique doit toujours être éliminée dans sa totalité et c'est pourquoi on recommande de ne pas utiliser une pince à épiler, par exemple, car le risque d'écraser l'acarien et, partant, de transmettre les agents pathogènes est alors très élevé. Le stick à congeler les tiques sera disponible en pharmacie dès le premier juin.
Dressés à détecter les cancers de la vessie
Ajouté le 06/04/2006 - Auteur : admin

Une équipe britannique a entraîné des chiens à repérer au flair des échantillons d’urine provenant de malades souffrant d’un cancer de la vessie. Taux de succès de l’opération : 41%.

Les chiens peuvent être entraînés à détecter l'odeur de l'urine de patients souffrant d'un cancer de la vessie parmi d'autres échantillons. C’est ce qu’indique une étude britannique à paraître samedi dans la revue British Medical Journal.

Plusieurs cas de chiens ayant montré une attention particulière pour une lésion cancéreuse de la peau (cité en 1989 dans la revue Lancet), voire des cancers du sein ou du poumon chez leur maître, avaient déjà été rapportés dans la littérature scientifique, rappellent Carolyn Willis (département de dermatologie, Hôpital d'Amersham) et son équipe. D'où l'idée d'entraîner pendant sept mois six chiens à identifier les personnes souffrant d'un cancer de la vessie d'après l'odeur de leur urine.

Quatre fois sur dix

Lors du test final, chaque chien devait identifier, parmi sept échantillons d'urine, le seul correspondant à un patient souffrant d'un cancer de la vessie. Le test était effectué neuf fois par chacun des six chiens, soit 54 essais au total. Les chiens ont correctement sélectionné l'échantillon dans 41% des cas, en s'allongeant à côté, soit un taux de succès trois fois supérieur au simple hasard (14% de réussite). C'est un résultat "hautement significatif", souligne dans un commentaire un expert en statistiques médicales Tim Cole.

L'urine de 36 patients cancéreux (27 échantillons pour l'entraînement et 9 pour le test final) et de 108 autres personnes (groupe de contrôle comportant autant d'hommes que de femmes) a été utilisée lors de l'étude. Parmi les échantillons de contrôle figuraient aussi ceux de personnes souffrant de troubles urologiques d'origine non cancéreuse, ou d'infections, contenant des traces de sang. Les chiens avaient été entraînés à ignorer les odeurs qui n'étaient pas spécifiques du cancer. Lors de l'entraînement, les chiens ont même conduit à la découverte d'un cancer du rein parmi les patients du groupe de contrôle, en identifiant régulièrement son urine comme un cas de cancer (bien que les examens préalables à l'étude aient été négatifs), relève Tim Cole dans son commentaire.

 

 Aller à la page << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 >>

 


Janvier 2019
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< >>


LA UNE DU JOUR
Les chiens ont vraiment des âmes de 'consolateurs [22/06/2012]
National Geographic : un hors-série exceptionnel s [22/06/2012]
L'oiseaux et la propagation de la maladie de Lyme [21/01/2010]
7 pc des chiens ne sont pas enregistrés [04/05/2009]
La ceinture de sécurité aussi pour vos chiens [13/09/2008]
RECHERCHE
Recherchez un article dans nos archives,

le thème.

LES DERNIERS SITES

Elevage du Bosquet Mignon
Mons Drago Canis
Blog sur les chiens
Elevage du Domaine du Vevî
Quinta Des Romarins


LETTRE D'INFORMATION
Recevez par Email les titres de Canina.be

SONDAGE
Impossible de se connecter à la base de données