Canina - Le monde du chien de travail
Web www.canina.be
    En ligne : 5 visiteur(s) - 0 membre(s) :  
 





Inscrivez-vous
Actualité
Agenda
Galerie
Archives

Field Trial
Working test
Inscription
Résultats WT-FT
Pedigree
Documents
Juges


Les races
Epreuves canines
Conseils
Général
Lu pour vous
Chasse Infos






Contact
Foire aux questions
Glossaire
Votre avis
Les membres

 

  Nos dossiers
  Nos infos


Accueil/Les Dossiers/Général
Attention aux épillets ! 02/07/2008 - Lu 39811 fois
Si votre compagnon se met à boitiller, à secouer la tête ou à essayer de se frotter derrière les oreilles, cela peut-être un épillet. Il faut alors vérifiez si vous ne sentez pas une petite boule ressemblant à un bouton sec sur la peau. Si c'est le cas il est recommandé de consulter rapidement un vétérinaire. En effet, si l'on attend trop longtemps, il peut alors être nécessaire de réaliser une véritable petite opération chirurgicale afin d'atteindre l'épillet.


Ils sont adhérents afin de disséminer au loin par transport dans le pelage des animaux. Malheureusement ils peuvent pénétrer dans les orifices naturels et même traverser la peau.

Dans l'oreille il provoque des plaintes plus ou moins vives de la part de l'animal qui secoue la tête. La douleur ne survient que lorsque l'épillet atteint le " cul-de-sac " du conduit auditif et est donc invisible. L'extraction ne peut se faire qu'avec un otoscope et une pince de Hartmann ( avec narco-analgésie ou non suivant le cas)

Dans l'œil on constate une réaction inflammatoire violente avec blépharospasme. L'extraction se fait sous anesthésie locale ou générale. Les conséquences sont le plus souvent bénignes. Entre les doigts on constate la formation d'un abcès plus ou moins important avec une douleur le plus souvent légère. L'extraction est plus ou moins délicate car la recherche du corps étranger peut nécessiter une anesthésie et une incision relativement importante.

Dans le nez il provoque des éternuements répétitifs et violents avec parfois épistaxis (saignement). L'extraction oblige à pratiquer une anesthésie profonde pour supprimer tout réflexe d'éternuement afin d'explorer l'ensemble des cornets nasaux. En cas de non intervention il se développera une rhinite chronique, ou l'épillet sera au mieux avalé, ou au pire remontera par le canal lacrymal dans un œil, ce qui est très traumatisant.

Dans le fourreau ou les lèvres de la vulve; sous la peau: formation d'abcès plus ou moins volumineux. Se pose le problème de l'urgence qui est lié à la douleur subie par l'animal, et non à un caractère de risque mortel. Chaque cas est à envisager en fonction de la localisation du corps étranger, de l'intensité de la douleur, de la sensibilité du propriétaire.

 


Mars 2019
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
<< >>


LA UNE DU JOUR
Les chiens ont vraiment des âmes de 'consolateurs [22/06/2012]
National Geographic : un hors-série exceptionnel s [22/06/2012]
L'oiseaux et la propagation de la maladie de Lyme [21/01/2010]
7 pc des chiens ne sont pas enregistrés [04/05/2009]
La ceinture de sécurité aussi pour vos chiens [13/09/2008]
RECHERCHE
Recherchez un article dans nos archives,

le thème.

LES DERNIERS SITES

Elevage du Bosquet Mignon
Mons Drago Canis
Blog sur les chiens
Elevage du Domaine du Vevî
Quinta Des Romarins


LETTRE D'INFORMATION
Recevez par Email les titres de Canina.be

SONDAGE
Impossible de se connecter à la base de données